04-07-2016

Filaments aéroportés : l'inacceptable mutisme des autorités

En dépit des informations scientifiques préoccupantes que le Centre indépendant Analytika publie depuis 2012 sur la toxicité de ces mystérieux filaments aéroportés, un silence assourdissant reste la seule réponse que les multiples agences administratives (CNRS, Météo France, DGAC, ACNUSA, etc...) en charge de :

  • protéger la santé publique,
  • surveiller la qualité de l'air atmosphérique
  • contrôler le trafic aérien 

sont parvenus à produire.   

Ce mutisme - en guise de réponse aux légitimes interrogations des citoyens-contribuables qui rémunèrent ces institutions - n'est pas acceptable.